Présentation de la CFDT : Qu'est ce que la CFDT ?

Présentation de la CFDT : Qu'est ce que la CFDT ?

Ce film présente la CFDT

Des militants présentent leur syndicat, le premier syndicat français en nombre d'adhérent.

La CFDT lance la plus grande enquête sur le travail

La CFDT lance la plus grande enquête sur le travail

Plus de 90 000 réponses

L’objectif : collecter des milliers de réponses afin de redonner de la voix aux travailleurs dans le débat public.

LETTRE OUVERTE

LETTRE OUVERTE

lettre ouverte à Emmanuel Macron

Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, publiée dans Le Monde, Laurent Berger interpelle le nouveau président de la République…

GRÈVE DU 24 MARS

Après des semaines de travail, de réunions en intersyndicale, la diffusion de 3 tracts et autant de communiqués de presse, nous vivons ce 24 mars, un moment particulier et osons le, historique au regard de notre jeune Groupe. Nous tenons à remercier l'ensemble des salariés qui se sont mobilisés le 24 mars 2015.

A 14H15, nous avons été reçu par la DRH Groupe, Anne Mercier Gallay, en présence de Valérie Le Boulanger et Hervé d'Harcourt de la DRH, et deux DRH , l'un d'une BP (BPRi) et l'autre d'une CE (CEBFC). En l'absence de F. Perol, à qui nous avions adressé, hier, une demande de RDV, nous avons refusé d'entamer le dialogue avec les représentants de BPCE. Ce choix avait été fait hier au cours de l'intersyndicale. Celle-ci a demandé à pouvoir rencontrer au plus vite le président du Groupe BPCE, F. Perol.

Nos chiffres et liens Caisses d'Epargne :

Languedoc Roussillon : 50 % de grévistes - Loire Drôme Ardèche : 25 % de grévistes - Picardie : 25 % de grévistes - Rhône Alpes : 18% de grévistes et 23 agences fermées - Auvergne Limousin : 17% de grévistes et 9 agences fermées - Ile de France : 15 % de grévistes - Bretagne Pays de Loire : 10 % de grévistes - Nord France Europe : 7 % de grévistes - Alsace : 4 % de grévistes.

Dijon : Cliquez ici - Bordeaux et Nice : Cliquez ici - Amiens : Cliquez ici - Poitiers : Cliquez ici

Nos chiffres et liens Banques Populaires :

BP2L : 40% de grévistes avec rassemblements sur LYON (+ de 100 personnes) et St Etienne (60 personnes). BP SUD 45% de grévistes avec 350 salariés rassemblés devant les sites. 69 agences fermées. BP Ouest : 15% de grévistes, et plus de100 personnes rassemblées devant le siège à Rennes. Côte d'Azur : 25 à 30 % de grévistes - Atlantique (Nantes) 300 personnes devant le siège et 42% de grévistes - BP Occitane près de 55% de grévistes. 300 personnes aux rassemblements - Aquitaine Centre Atlantique : 400 salariés réunis devant le siège social et de nombreuses agences fermées 40% de grévistes.

Perpignan : Cliquez ici - Montigny-le-Bretonneux : Cliquez ici

Lire la suite...

L'ANNONCE DE LA GRÈVE DU 24 MARS INQUIETE BPCE ET SES DIRIGEANTS

Alors que ces derniers mois, les dirigeants de BPCE traitaient par le déni les alertes des organisations syndicales sur les conditions de travail dans le Groupe et opposaient un refus catégorique aux légitimes revendications salariales, voilà que les choses changent subitement. La seule annonce de la grève du 24 mars prochain par l’intersyndicale a mis les dirigeants du Groupe en effervescence.
Les employeurs tentent de désamorcer le mouvement
Ainsi, localement, certains dirigeants sont-ils prêts maintenant à faire des propositions salariales améliorées dans le seul objectif de désamorcer le mouvement, d’autres font obstacle à la diffusion de l’information intersyndicale. Par contre rien sur les conditions de travail. Le sujet resterait-il tabou dans nos entreprises ?
Nous ne sommes pas dupes de ce changement d’attitude. Il révèle le désarroi et l’inquiétude de patrons qui prennent conscience de l’ampleur de la colère du personnel.

Pour lire la suite : Cliquez ici

OPÉRATION « CARTE DU REFUS »

carte

Dites-le-lui directement !

 

Dès qu’il s’agit de rémunération et de conditions de travail, François Pérol et les dirigeants ont tendance à fuir la réalité. Ainsi, ils vous disent que tout va bien pour le personnel et les clients (enquêtes d’opinion). Ils vous font même dire que tout va bien pour vous (enquêtes Diapason). La réalité du terrain est cependant bien différente. Les médecins du travail ou les experts indépendants le confirment… C’est vrai pour tous les salariés, managers y compris. 

Il prétend que ça n’existe pas : affranchissez-le !

Dans les médias F. Pérol balaye, d’un geste aussi définitif que méprisant, la seule évocation d’une grogne sociale susceptible d’entraver le fonctionnement du Groupe BPCE. C’est tellement simple d’en affecter la responsabilité à quelques syndicats mais autrement plus compliqué de regarder la situation en face…

Éloigné du terrain, perclus par les certitudes du « sachant » et sans doute mal secondé sur la chose sociale, F. Pérol n’entend rien de ce constat alarmant. Les salariés du groupe peuvent le ramener à la réalité en lui adressant massivement…

… la « carte du refus » !

Comment : vous allez recevoir sur votre lieu de travail une carte postale siglée des logos de l’intersyndicale. La Carte : (cf. ci-contre) Au recto, le message est clair et compréhensible. Au verso, six des principales récriminations des salariés du Groupe illustrent le propos. Mode d’emploi : Affranchissez cette carte et glissez-la dans une boîte postale ! Par ce geste, simple s’il en est mais hautement symbolique, exprimez directement votre « ras-le-bol » à François Pérol. 

Il y aurait tant à dire…

Qu’on ne s’y trompe pas, les sources de mécontentement sont légions : politique de rémunération, dégradation de la qualité de service, érosion des effectifs, précarisation des situations et des salariés, pression commerciale, course aux ratios, conditions de travail, souffrance, respect de la personne, etc.

Prêts ? … Affranchissez, Postez !

Grève le 24 mars 2015 dans le groupe BPCE

Pour faire suite à l’intersyndicale du groupe réunissant ce jour mercredi 4 mars 2015 l’ensemble des OS (Caisse d’Epargne / Banque Populaire / Natixis / BPCESA / Crédit foncier), nous vous informons des décisions prises :

  • Appel à une action le 24 mars 2015 dans l’ensemble des entreprises du groupe (appel à une journée de grève).
  • Le fait que des Nao locales aient pu être signées dans certaines entreprises n’exonère en rien la nécessité de mobilisation.

Qui ne constate pas l’augmentation des souffrances au travail, au moment où le problème de l’emploi perdure, la diminution incessante et programmée des effectifs dans l’ensemble de nos entreprises n’est pas acceptable.

Dans un même temps les résultats des entreprises augmentent. Les mesures salariales générales et pérennes pour l’ensemble des salariés sont clairement refusées à la fois dans chaque Banque et Caisse et dans le Groupe.

Il apparaît donc nécessaire que toutes les équipes et les salariés se mobilisent pour que le 24 mars soit un succès.

lire le tract cliquez ici  pdf20

Banque Populaire Provençale et Corse

MOBILISATION HISTORIQUE

La grève générale du 03 février est un succès : 63 agences fermées sur 85 soit 75 % du réseau avec 250 collaborateurs rassemblés devant le siège de Marseille.

Pour lire la suite : Cliquez ici

Deuxième journée de grève générale le 17 février 2015 et nouveau succès : Pour lire la suite : Cliquez ici

Retrouvez un reportage de France 3 Marseille du 17 février : Cliquez ici pour un faible débit : Cliquez ici

INVITÉ DE "UN MONDE D'IDÉES"

Le lundi 16 février, Laurent Berger était l'invité de Olivier de Lagarde dans son émission "Un monde d'idées" sur France Info. Nous avons débattu du syndicalisme aujourd'hui, l'occasion pour Laurent Berger de porter une autre vision du syndicalisme, faites de dialogue social, de compromis et de progrès pour tous, loin des clichés qui ont la vie dure. 

Vous pouvez réécouter cette émission en podcast en suivant les liens ci-dessous:

1ère partie: Cliquez ici

2ème partie: Cliquez ici

3ème partie: Cliquez ici

LA CFDT SIGNE L’ACCORD GPEC

Déjà signataire en octobre 2011 du premier accord Groupe BPCE, sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC), la CFDT vient d’en signer la deuxième version. Si ce nouveau texte ne « bouleverse pas » le précédent, il n’en améliore pas moins plusieurs éléments, notamment en intégrant les critères prévus par le contrat «Génération».

UN PLUS EN MATIERE D’EMPLOIS

UN PLUS POUR L’EGALITE PROFESSIONNELLE ...

Pour lire la suite : Cliquez ici

BPCE contraint de revoir son accord sur le temps de travail

Horaires excessifs : L'Inspection du travail a constaté des charges de travail excessives pendant les AQR. Elle demande à BPCE de réviser son accord.

C'est un effet collatéral inattendu des AQR (Asset Quality Review), la revue de la qualité des actifs des grandes banques orchestrée par la BCE, leur futur superviseur européen. La charge de travail exigée au cours de cet audit géant du bilan des établissements a, en effet, conduit l'Inspection du travail à interpeller BPCE, qui doit désormais réviser son accord collectif de 2010 sur l'aménagement et la réduction du temps de travail.

Lire la suite sur lesechos.fr

Identification des Elus - GED

Nom d'utilisateur, puis mot de passe

Cliquez en haut à droite sur GED 2015

Calendrier des évènements

Juillet 2017
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
mardi 15 Aoû 2017
Assomption

Inscription Newsletter

captcha 

Les cookies sont de petits fichiers texte que votre ordinateur télécharge à chaque fois que vous visitez un site Web. Lorsque vous retournez sur des sites Web, ou que vous vous rendez sur des sites Web utilisant les mêmes cookies, ceux-ci reconnaissent ces cookies et donc votre ordinateur ou votre périphérique mobile. Le mode navigation privée de votre navigateur vous permet d'aller sur Internet sans enregistrer la moindre information au sujet des sites et des pages que vous avez visités, mais ne vous garantit pas l'anonymat sur Internet.